ToRoRo!日々の日記や旅行記を日本語と勉強しているフランス語でご紹介します。le blog par une japonaise en français et en japonais.

Hirayu Onsen: une souce chaude à Gifu.

 2020-06-19

Bonjour à tous.
Finalement le 25 mai, le gouvernement japonais a annoncé la fin de l’Etat d’urgence.

l’Etat d’urgence est comme le confinement, mais ce n’est pas obligatoire, mais volontaire au Japon.

On ne toujours pas aller n’importe où sans urgence, mais on peut sortir dans la région où on habite.
Donc récemment, quelques hôtels commencent à faire des promotions pour les habitants de la même préfecture.

Mon mari et moi sommes allés dans un hôtel traditionnel japonais avec source chaude à Hirayu, dans la région de Oku-hida, Gifu.
C’était bon séjour pour se relaxer et se changer les idées!

La route.

De Aichi en voiture.

De Aichi à Oku-hida(Gifu), ça prend environ 2h en voiture, en passant par l’autoroute de Tokai-Hokuriku.

En bus.

Vous pouvez aussi aller à Hirayu en bus.
De Shinjuku(Tokyo), il y a des navettes. la durée est environ 4h30.
Vous pouvez aussi trouver les horaires de la navette sur le lien suivant (en japonais).
https://www.nouhibus.co.jp/highwaybus/shinjuku/

la gare routière de Hirayu.

L’histoire de la source chaude de Hirayu.

Autrefois, vers 15 ème siècle, une armée essaya de passer les montagnes environnantes.
Quand ils arrivèrent au sommet, tout le monde fut épuisé puis tombèrent malade à cause du souffre de la montagne.
Quand ils furent arrivés enfin à Hirayu, un vieux singe blanc apparut puis il les eut emmena jusqu’ à la source.

Venez avec moi!

On dit qu’ils reprirent leur énergie grâce à elle.

L’hôtel de ce soir-là.

L’hôtel où on est restés est « 深山桜庵 Miyama-Ouan ».

L’entrée de l’hôtel.

Dans l’hôtel, il y avait un âtre japonais, et la mascotte de la ville de Takayama « Sarubobo » (une poupée en forme de singe) nous a accueillis.

Dans notre chambre, il y avait un salon et une chambre avec deux lits.

Puis il y avait une source chaude dans la salle de bain!

En fait, il y avait aussi une salle de bain publique dans cet hôtel, mais on n’y est pas allés car on avait un peu peur du coronavirus…

La qualité de la source était très bonne, ça a bien réhydraté nos peaux, normalement dès que je suis sortie de la salle de bain, je mets de la crème, mais cette fois-là, je n’en ai pas eu besoin!

Vous pouvez réserver cet hôtel ci-dessous. (*le site en japonais)
 https://www.hotespa.net/resort/hotellist/miyamaouan/

Les environs de l’hôtel.

Il est situé dans un petit quartier. il y a quelques hôtels, restaurants, magasins pour les touristes.

Un panneau de la source Hirayu. 平湯温泉

Si vous arrivez sans réserver, ne vous inquiétez pas.
Il y a un office de tourisme!

À côté de celui-ci, il y a une source.
Faites attention! elle était très chaude. ça sentait le soufre.

Au Japon, chaque ville a son propre dessin sur ses plaques d’égout.
Dans ce quartier, c’était « Okojo », une sorte de belette: c’était mignon!

Il y a aussi un bain « Ashi-yu », un bain public gratuit pour les jambes.
Ce jour-là, il n’y avait personne…
Malheureusement, on n’a pas pu se baigner, car on avait oublié d’apporter la serviette! mdr

Ashi-yu

Malheureusement, tous les hôtels n’étaient pas encore ouverts, s’ils étaient ouverts, les clients n’y étaient pas revenus.
On a trouvé un hôtel qui avait fait faillite… c’était vraiment triste.

L’annonce de la faillite.

Le dîner.

Après, on est retournés à l’hotel, c’était l’heure du dîner!
On s’est assis vers la fenêtre pour se protéger du coronavirus.

Le plat principal était du « Sukiyaki au boeuf de Hida », une fondue japonaise avec du sucre et de la sauce soja, etc.
On s’est régalés avec de la bière locale.

La soupe du soir avant le coucher.

Cet hôtel avait aussi un service spécial de soupe de ramen.
Nous avons été surpris, car ce n’est vraiment pas commun.
On le savait alors on a dîné un peu plus tôt!

Voila, c’était des ramens : des nouilles dans de la soupe

Ramen!

Normalement, on en prends n’importe quand pendant l’extra-souper.
Mais cette fois-ci, il a fallu réserver pour éviter de se rassembler en même temps.
On les a mangées ver 22h, c’était vraiment délicieux et léger en gout.
Mais je ne savais pas si c’était bon pour la santé… mdr

Le petit déjeuner.

Le petit déjeuner était un menu japonais.
Il y avait une des spécialités de Takayama: Hoba-Miso, de la pâte de soja mélangée avec des poireaux hachés, des champignons torréfiés sur une feuille de Ho. (« ba » veut dire feuille)
Ça se marie bien avec du riz…!

Le parc des ours.

Le lendemain, après être sortie, on est allés au parc des ours à côté de cet hôtel s’appelle « Okuhida Kuma Bokujo ».
*Kuma = les ours en japonais.

Les ours étaient marrants car quand ils ont trouvé leurs aliments (les fruits séchés) qu’on portait dans la main, ils se sont debout pour l’appel!

Coucou les humains, les fruits? c’est ici!!

Ce jour-là, il faisait chaud. les ours se sont bien relaxés…
Je pense qu’ils ont oublié la vie sauvage…?

Ours1: Il fait beau aujourd’hui. Ours2: Ouais.

À propos, les ours qui habitent dans ce parc ne hibernent pas, car ils ont suffisamment des nourritures.
Vous pouvez les voir n’importe quand!

Dans un magasin de souvenir, on a trouvé les ours en peluche qui portaient le vêtement de SaruBobo… c’était vachement mignon!
Vous ne les achetez qu’ici!

À la fin.

Dans quelques parts de Gifu, il y a des sources variées, car autours de Gifu et Nagano, c’est un quartier volcanique.
Si vous venez au Japon un jour, vous pouvez aller à Gifu, c’est une campagne mais c’est calme puis vous pouvez bien se relaxer.

Merci beaucoup, à plus!


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *